mai 8, 2020

Comment écrire sur du papier vous fera apprendre plus vite

​par  Thibauld

Smartphones, tablettes, ordinateurs.
Ce sont presque devenues des extensions de nous-même.
Nous les utilisons tous les jours et sommes quasi continuellement entourés d’au moins un de ces appareils. C’est tellement pratique, ça nous facilite la vie, et puis on est tellement plus productifs !

Vraiment ?…

À quand remonte la dernière fois que vous étiez sur un quelconque réseau social alors que vous étiez censé(e) travailler..?

Ne vous inquiétez pas, je suis pareil.

Être entouré de véritables « machines de guerre », n’est pas toujours à notre avantage, mais ce n’est pas sans espoir.

Le cerveau, votre crayon et vous.

Une étude a été menée par les chercheurs de l’Université de Princeton et l’UCLA (Université de Californie à Los Angeles), sur leurs propres étudiants, pour analyser leurs performances d’apprentissage.

Les résultats montrent que les étudiants qui prennent des notes sur un ordinateur ou une tablette ont de moins bons résultats que les étudiants qui écrivent directement sur papier.

Faites le test.

Prenez un papier, un crayon, lancez une vidéo Youtube et prenez des notes.
Puis faites la même chose avec un ordinateur.
Vous vous rendrez vite compte que si vous êtes habitué(e) à écrire sur un clavier, votre prise de note sera plus rapide de cette manière.

Et c’est normal !

Il suffit d’appuyer sur un bouton pour faire apparaitre la lettre.
Pas besoin de s’occuper de tenir la feuille, de ce foutu stylo bic qui écrit une fois sur deux ou qui bave, de la place qu’il reste sur la feuille ou de ce que vous n’avez pas eu le temps de noter…
Toutes ces conditions réunies sont une limite physique à l’écriture, qui n’existe pas sur un clavier.
Ce qui rend la chose plus efficace que d’écrire à la main.

Mais pas pour notre cerveau.

L’avantage de prendre des notes à la main c’est qu’il faut choisir les informations pour ne prendre que les plus importantes.
L’air de rien, c’est tout un travail ! En faisant le tri vous commencez à analyser ce que vous entendez, ce sur quoi vous vous concentrez, et avez déjà commencé le processus d’apprentissage.
De plus les limites physiques dont on parlait plus haut constituent un effort supplémentaire pour écrire les informations importantes.
Chaque petite difficulté est à notre cerveau ce qu’une aspérité est à un grimpeur.

Un moyen d’avancer, soit pour le cerveau une façon de retenir l’information.

2. Un booster de concentration

Comme on le voit sur le graphique ci dessus, la productivité des travailleurs (hors métiers agricoles) à augmenté de 4,9% entre 1990 et 2007.
C’est une belle augmentation, qui correspond à la période de développement énorme de l’électronique et d’Internet.
A l’inverse, entre 2007 et 2018, ce taux là n’a augmenté que de 1,3%.

Selon le « US Bureau of Labor Statistics », nous avons atteint ce qui est qualifié comme
« le plateau de productivité », un palier de progression.

Pourquoi ?

Plusieurs facteurs rentrent en compte, mais ce qui est sûr, c’est que nous sommes
constamment connectés à Internet, à l’affut de la moindre info nouvelle que ça concerne l’actualité mondiale ou ce qu’a mangé Kim Kardashian hier midi…Chacun ses priorités !

Qui dit connexion dit aussi notifications et distractions.

Ces petites alarmes inopinées provoquent à la longue ce qui s’appelle « The Digital Overload » soit, « le trop plein digital ». C’est simplement le fait que la constante connexion au monde qui nous entoure nous fatigue, diminue notre productivité et à terme (même si nous n’avons encore pas assez de recul pour vraiment corréler ces données) peuvent conduire à
changer notre comportement.

Selon « The Workplace Productivité report » de Kelton et Cornerstone OnDemand, 60% des travailleurs américains se considèrent en « Burnout Digital ». Pour contrecarrer cela, le cerveau a besoin de Repos Digital. Une sorte de sevrage électronique.
La même étude montre que
60% des bureaux de rapport professionnels (comme ceux à l’origine de cette étude) glorifient l’utilisation du papier, par rapport à l’électronique.
42% de ses employés utilisent le papier pour rester concentrer plus longtemps et
63% préfèrent ce support pour travailler et communiquer avec leurs collègues.

Pour être vraiment concentrés vous devez être déconnecté(e) de toutes distractions, dans la mesure du possible. Par exemple lors d’un travail en groupe, le résultat escompté sera atteint plus facilement si les membres sont déconnectés de tout appareil électronique, ou du moins d’internet.

Pas de notification intempestive, pas de mail « urgent » à lire, pas de message.

Juste vous.
Et votre objectif.

C’est la méthode que j’ai mis en pratique pour apprendre le Suédois.
Pour réussir mon expatriation je me devais d’apprendre la langue.
Ça n’a pas été particulièrement facile, mais armé de mon petit carnet, mon stylo et ma bonne volonté, j’y suis arrivé.

J’ai réalisé mon rêve de fuir le système qui ne me convenait plus, pour le pays qui me tendait les bras.

Loved this? Spread the word

>









​Obtenez votre GUIDE GRATUIT et commencez à
​APPRENDRE LE SUÉDOIS aujourd'hui

​Vous découvrirez : 

  • ​Les clés pour bien commencer votre apprentissage !
  • ​La méthode Ultime​pour apprendre le vocabulaire ​+ 200 mots essentiels sous forme de flashcards (+exercice de prononciation !)
  • ​​​​​​Témoignages d'Expatriés en Suède !